Introduction à la photographie culinaire

En voilà un titre qui paraît bien pompeux, mais pour une fois que j’ai un titre un peu explicite, on va pas se plaindre, hein ?

Je vous l’avais promis, vous entendrez parler de la photographie culinaire sur ce blog avant la fin de l’année (merci le week-end et la procrastination). Et j’en profite d’ailleurs pour ouvrir une nouvelle catégorie, j’ai nommé : Good food good mood ! Vous aimez ? :D

Allier la nourriture à la photo ne pouvait que me plaire. Mais pour la photographie culinaire, il s’agit de passer à un niveau supérieur et de transformer des photos banales en de beaux tableaux.

Après être tombée sur de magnifiques clichés qui m’ont donné envie de m’y pencher davantage, j’ai fait l’acquisition d’un des livres que je préfère dans ma bibliothèque : Plate to Pixel: Digital Food Photography and Styling (désolée pour le lien Amazon, je ne l’ai trouvé qu’ici et d’occasion) de la talentueuse Hélène Dujardin. Hélène Dujardin a travaillé en tant que cheffe pâtissière française (Cocorico !) qui vit depuis quelques années aux Etats-Unis, à Charleston, en Caroline du Sud. Elle a un blog et a fait maintenant de la photographie culinaire son métier. Ses photos sont sublimes et élégantes, je les adore. Son livre (en anglais) est parfait, très pédagogique et fort bien illustré par ses prises, ce qui aide à bien comprendre. Elle a aussi un compte Instagram que je suis assidûment.

Parallèlement à la lecture de son livre (bon, j’ai mis deux ans à le finir mais il y a eu une longue pause entre le début et la fin), j’ai commencé à faire ma culture photographique en observant de nombreuses photos, par le biais de Pinterest d’abord, puis ensuite complété par Instagram.

De mes quelques modestes essais, voici une compilation des photos que j’apprécie (même si j’y vois aujourd’hui des défauts mais il faut bien commencer quelque part et assumer ses erreurs de débutante) :

soupe de nouilles et ravioles

Soupe de nouilles et ravioles – début décembre 2015

Pour Noël 2015, je m’offre le livre d’Hélène Dujardin et la lecture de quelques pages suffit déjà à me faire progresser en janvier 2016 :

chocolate con churros

Chocolate con churros – janvier 2016

porc thai au brocoli et sa sauce nuoc mam

Porc thaï au brocoli et sa sauce nuoc mam – janvier 2016

Et puis… passe le temps. Bien sûr, j’ai continué à faire des photos mais elles ne sont pas assez travaillées. La photographe culinaire en herbe se réveille lorsque j’arrive, cette année, à convaincre mon père de refaire des raviolis chinois maison, car cela faisait très longtemps qu’on n’en avait pas fait alors que ça m’amuse beaucoup et qu’accessoirement, j’a-doooooore en manger !

ciboule chinoise

Ciboule chinoise – octobre 2017

jiaozhi

JiaoZhi – octobre 2017

Puis il faut attendre décembre 2017 pour que je fasse enfin les fonds auxquels j’ai si longtemps songé et que je puisse les inaugurer, pour l’instant avec plaisir, même s’il me faut vraiment être plus attentive aux horaires… de la lumière naturelle.

Compotée pommes-cannelle – décembre 2017

C’est avec cette photo que je prends conscience du travail que ça demande, pour laquelle j’ai fait plusieurs essais et cette photo n’était absolument pas celle que j’avais imaginé à la base, mais je suis très contente que mes essais et erreurs donnent ce résultat.

A venir, une étude de cas sur la photographie de mon premier pain d’épices, ne partez pas, ça sonne barbant comme ça je vous assure que ça sera sympa (enfin, pas mes photos mais les ressources que j’indiquerai) !!!

Et vous, la photographie culinaire vous intéresse ou c’est que je suis vraiment trop obsédée par la bouffe (je ne me vexerai pas XD) ?

8 thoughts on “Introduction à la photographie culinaire

  1. PtiteRose

    T’as fait des churros et tu m’as même pas dit !!

    • PtiteRose

      Ah non XD la nana morfalou XD
      En fait, t’as été dans un café et t’as mangé des churros.

      Je suis tellement habituée à tes photos de plat fait maison XD

      • Necro

        Hahaha, nan je sais pas faire les churros donc oui, j’ai été dans un café et j’en ai mangé lol, c’était à Séville (d’ailleurs, « pour la petite histoire » comme on dit, j’ai été écoeurée après ces churros et je n’en ai pas remangé pendant des années XD ça casse un peu le charme de la photo lol)
        Quand c’est fait maison c’est tout de suite moins joli, en mode artisanal lol XD

  2. C.

    C’est la plus joli celle avec les churros. Tu as roulé après ? ^^

    J’aime aussi celle du porc thai avec brocolis. ;-)

    • Necro

      Je l’aime beaucoup aussi, un coup de chance :-)
      Lol, nan, je n’ai pas roulé mais j’étais pas bien lol XD. Dommage que quelque chose de si photogénique soit si difficile à digérer lol xDDD

      Je regrette les réglages sur celle-là mais je garde un très bon souvenir du plat !! A refaire ?? :-) C’est dur parce qu’à les regarder, je vois de nouveaux défauts ^^

  3. PtiteRose

    Des défauts ?

    • Necro

      Ouais, sur le cadrage, la lumière, les couleurs… XD

  4. Nounette

    Bonjour bonjour tout le monde !

    Avant tout, j’ai remarqué le joli Bakaland qui apparait (dans le mail qui nous informe qu’un new article a été publié pour ensoleiller notre day et que nous ne rêvons point *-*) !! Et je tenais à le souligner, en effet il y a des progrès et le Bakaland est si joliment calligraphié ^^

    Hihi pour l’article d’intro à la photographie culinaire. Quand on voit une jolie photo on ne se rend pas compte de toutes les astuces qu’il y a derrière !!! L’envers du décor (méga zoom sur le plat, cadrage, lumière etc.)

    Mes photos préférées sont sans contexte celle avec la ciboule et celle avec les jiaozhi *-*. Et c’est rigolo de voir les fonds utilisés ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>