Etude de cas : le pain d’épices

Ooooookay, ça sonne barbant, mais lisez l’article et vous me direz si ça le sera toujours (again, je ne me vexerai pas XD) !

Une étude de cas est un terme couramment utilisé dans mon travail. Alors quand, dans mes moments de loisirs, je suis tombée sur ces mots, j’étais un peu sceptique. Mais en fait, il n’y a pas de meilleur mot et si c’est intéressant dans mon domaine, ça l’était tout autant (voire même plus XD) dans la photographie culinaire !

Que les choses soient claires, ce qui sera intéressant ici ne sera non pas ma tentative d’étude de cas, mais surtout celles vers lesquelles je vais vous renvoyer !

Tout d’abord, j’ai découvert, dans cet excellent article que je vous recommande très très chaudement (pas besoin de savoir lire anglais, les photos parlent d’elles-mêmes), qui présente les différents styles possibles (vas-y, clique et regarde, parce que tu vas rien comprendre à ce que je vais dire ensuite). Personnellement, j’ai un faible pour le clair-obscur #2 – la dernière photo (c’est bon, t’as ouvert le lien, finalement ?? XD). J’admire la 2ème et 4ème (journalistic et lifestyle) mais je ne me fais pas d’illusions de pouvoir y arriver un jour. A ma portée, la 5ème photo (Bold and clean #1) à défaut de pouvoir faire comme sur la n°3 (bright and propped), principalement parce que ça demande d’avoir du goût et des accessoire et que je ne déborde d’aucun lol XD. Ce qui expliquera le minimalisme de mes photos !

Après cette excellente introduction à la photographie culinaire, l’auteure a écrit un autre article qui traite davantage de la composition. A nouveau, pas besoin de savoir lire anglais, on comprend l’idée grâce aux images. A partir d’un sujet très simple qui peut faire sourire car pouvant être jugé comme dénué d’intérêt, je trouve que cette étude de cas est hyper informative sur cette réflexion et aboutit à, je trouve, une photo magnifique.

Alors à ce stade de l’article, est-ce que ces études de cas ont été intéressantes, t’ont appris quelque chose, les as-tu peut-être appréciées ? Pour ma part, je les trouve d’une puissante clarté, ça m’a beaucoup apporté en tout cas. Il y a un autre article que j’ai beaucoup aimé sur la composition aussi mais très technique donc je ne vais pas m’étendre plus dessus.

Un des paramètres particulièrement modulable est l’angle de la prise de vue. On peut être au même niveau que le plat, avoir un angle plus proche de celui qu’on aurait dans la réalité, bref, on prend un peu de hauteur jusqu’à pouvoir (c’est assez spécifique à la photographie culinaire pour le coup même si ce n’y est tout de même pas exclusif) être exactement au-dessus (à 90°, je vous épargne un schéma de géométrie, vous avez saisi, hein ?). Chaque angle a ses avantages qui conviendront ou non au plat. Très – très – sommairement, s’il y a du volume, on privilégiera un angle faible voire jusqu’à 45° pour bien mettre ces atouts en valeur et a contrario, s’il y a des hauteurs différentes, on privilégiera une prise du dessus pour égaliser tout ça. Il y a bien sûr d’autres critères, hein. Mais le meilleur conseil que j’ai lu plusieurs fois est justement de ne pas suivre bêtement ces règles mais d’essayer et de voir ce que ça donne, car on est souvent surpris !

Voilà qui m’amène donc à mon fameux pain d’épices (qui est déjà une première et pas un ratage, ça vaut le coup de le signaler). Je me suis demandée : comment le mettre en valeur ? J’ai donc essayé différents angles, après avoir bien sûr, tâté un peu le terrain et observé des photos de cakes et s’il y avait un angle et une composition qui était plus flatteuse. #creepy #monomaniaque

Un classique, j’ai d’abord tenté la vue du dessus.

Je l’ai vraiment fait pour l’exercice et suis contente d’avoir essayé. Mais c’est sans plus, non ?

Puis en diminuant progressivement la hauteur, j’avais vu quelques photos de ce style :

C’est un peu mieux (mais après réflexion, je me dis que j’aurais pu descendre encore l’appareil photo…?) mais je n’étais pas encore satisfaite.

Simplement avec cette composition, je tournais un peu en rond et j’ai donc décidé de changer un peu la mise en scène.

A nouveau, une vue de dessus, assez fréquemment utilisée. Le résultat est pas mal et c’est même la préférée du blond vénitien.

Je ne voulais pas m’arrêter là alors j’ai tenté un dernier angle :

Photo que je préfère personnellement, à cause de la profondeur de champ moins grande (le léger flou derrière). Mais en réalité, j’ai eu du mal à n’en choisir qu’une et c’est pour ça que j’ai posté les deux sur Instagram XD.

Par ailleurs, sur ces photos vous voyez mon fond bleu, choisi pour mettre en valeur la couleur orangée du pain d’épices.

Une des difficultés que j’ai concerne la composition mais surtout, et c’est répété sans cesse, la photo doit raconter une histoire (et j’avoue que je suis pas bonne pour ça, j’espère m’améliorer).

Aussi et juste pour le délire parce que je traîne sur beaucoup de blogs culinaires super beaux :

Ce blog n’a absolument aucun style, à l’image de sa propriétaire qui se disperse dans quasiment tout ce qu’elle fait XD (mais la photo est sympa non ? XD). Je pourrais recopier la recette et en faire un post culinaire (plus tard, peut-être pour d’autres recettes, ne nous interdisons rien, je ne suis plus à ça près, non ? XD) mais pour cette fois, je vais me contenter de vous mettre le lien vers la recette. La recette est super, elle est simple, nécessite peu d’ingrédients et je ne l’ai pas ratée, c’est pour dire ! En plus, on peut la faire en version sans gluten, avec de la farine de sarrasin (c’est ça qui m’a beaucoup plu aussi. D’ailleurs sur la photo, je triche un peu parce que ce n’est pas la recette originale mais justement celle au sarrasin). Si vous la tentez, je vous conseillerai de diminuer la dose en épices, j’ai failli m’en écoeurer, c’est un peu ballot XD (fallait le finir, il commençait à durcir, il date déjà de quelques jours).

Bon, j’espère que vous avez appris plein de choses (contre votre gré, peut-être mais j’espère tout de même que ça vous a plu XD). En tout cas, ce genre d’articles illustrés se lit plus vite que mes autres pâtés non, lol ?

Pour ceux qui en auraient envie, voici quelques comptes Instagram que j’apprécie (liste non exhaustive), vous pourrez reconnaitre un peu les styles de chacun et voir ceux qui vous plaisent :

About that food

David Loftus (un des photographes de Jamie Oliver mais pas que)

Hélène Dujardin (magnifique, je remets le lien, plutôt deux fois qu’une)

Foodgays (dans le genre frugal ^^)

La gourmandise selon Angie

Love is in my tummy (j’aime beaucoup et elle a un fond bleu que je trouve magnifique)

Madeline Lu

Marie Laforêt (incontournable et niveau inatteignable)

Mathilde Besly

Natasha Breen (j’adore)

Vegamelon

Söta Salt (j’aime beaucoup aussi la délicatesse de leurs clichés)

Whats’ Gaby cooking (dans le genre hyper hyper frugal…!)

Je serais curieuse de connaître un peu vos préférences (si vous en avez) sur les différents styles et pourquoi pas votre avis sur les photos ou sur l’article !

5 thoughts on “Etude de cas : le pain d’épices

  1. PtiteRose

    You’re on FIRE !
    3 articles XD
    Sinon, pas de commentaire spécial, vu que je suis un peu en pointillé tes multiples expériences.
    Mais non, tu ne te disperses pas. Tu apprends. Plein. Plein de choses t’intéressent. C’est bien. Ca te permet de te faire une idée sur tous les sujets qui peuvent t’attirer.

    Biyous doudou ma Necrounette (chérie que j’aime d’amour dixit la remuante)

    • Necro

      hihihi ! J’en profite tant que j’ai la flamme encore allumée XD
      J’espère que l’article est pas trop repoussant, je sais que quand j’ai tendance à aimer quelque chose, je m’y plonge à fond les ballons (voire trop), ce qui peut paraître un peu ennuyeux car pas forcément accessible quand on est de l’extérieur ! Mais oui, y’a trop de choses qui m’intéressent et si je ne me canalise pas, ça pourrait être un problème quand même XD Heureusement, tout ce que j’ai entrepris pour l’instant me plait énormément (je rentabiliserai l’investissement dans chaque, même s’il me faudra des décennies lol XD) !
      Biyous doudou aussi hihihi (hey, c’est toujours cool quand elle le dit quand même nan? hihihi)

  2. C.

    Il faut écouter PtiteRose. Oui, Tu fais beaucoup et tu testes. Tu vas au fond des choses. Et puis tu pratiques et tu t’améliores. Continue à pratiquer. Tu t »améliores. ;-)

    Merci de nous avoir fait goûté au pain d’épice. Ca m’a surpris au début avec la farine de sarrazin. C’était bon.

    • Necro

      Votre soutien et vos conseils sont importants pour moi :-)

      Je réessaierai avec la vraie recette quand je ne serai plus traumatisée par son souvenir XD… Je ne sais pas quand ça sera par contre XD…

  3. Nounette

    Article plus technique que les précédents XD J’ai du le relire lol pour être plus concentrée et bien comprendre lol. Mais ça va avec les photos en dessous ça passe mieux xD

    Je ne sais pas si j’aime le pain d’épice. Mais ça tu le sais babydou XD C’est un peu mastoque XD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>