Au pays de Tintin

Je ne vous ai pas oublié, rassurez-vous ! Je suis juste overbooked, as usual.
Il est temps, plus de deux mois après, de vous raconter mon voyage au pays de Tintin.

Je m’y suis rendue début octobre pour une formation de la mort qui tue et j’en ai profité pour visiter un petit peu la ville. Pas trop, ma formation se déroulait le vendredi et le samedi, donc il ne me restait que les soirées et le dimanche, avant de partir.

Vendredi, Day 1 :
Lever à 4 heures du matin – aouch! – pour prendre le premier RER – re-aouch! – direction gare du Nord pour prendre le train. Arrivée vers 7h30 à Bruxelles, je demande comment me rendre jusqu’à mon lieu de formation à pied, sous le regard étonné de l’employé de la gare. La formation ne commençant qu’à 8h30, j’avais largement le temps de remonter jusqu’au centre-ville à pied.
Le quartier de la gare est un peu glauque (mais comme souvent, non ?) et très calme au petit matin. Mais c’était aussi une bonne occasion de découvrir quelques unes des nombreuses fresques bd parsemées dans la ville :).
J’arrive à la hauteur de la place de la Bourse et bifurque un peu pour tomber sur le Zinneke pis, alias le chien qui fait pipi (vous connaissiez ?), non loin de mon point d’arrivée.
Le premier jour de formation était top, mais je ne vais pas développer plus à ce sujet :)
Fin de la journée, je (re)découvre la place de l’hôtel de ville et m’y fais alpaguer par des carabins en plein bizutage, en me faisant raquetter de quelques centimes au passage.
Après avoir dégusté quelques bonnes frites pas cher au café Georgette, je n’ai pas fait long feu (le manque de sommeil se faisant de plus en plus ressentir…) et suis rentrée à l’hôtel pour un repos bien mérité.

Samedi, Day 2 :
C’est parti pour la deuxième et dernière journée de formation, sous un agréable soleil. Fin de la journée, 17h30, j’apprends qu’une manifestation néo-nazie est prévue et que les anti-nazis s’étaient rassemblé au centre-ville… Après avoir fait un détour, puis m’être paumée un peu dans les transports en commun, direction le restaurant Le Zinneke. Je vous le recommande chaudement, le service est top, il y a 69 préparations proposées de moules (mais aussi d’autres plats, mais ce restaurant est réputé pour leurs délicieuses moules, donc ce serait dommage de ne pas en profiter), bref, un gros coup de coeur !!! :)
Rentrée sous une pluie battante, cette fois, retour à l’hôtel et me suis endormie dès que ma tête a touché l’oreiller.

Dimanche, Day 3 :
Pas de temps pour une grasse mat’, programme de la matinée : le musée Hergé. Situé à Louvain-La-Neuve, ce n’est pas si difficile de s’y rendre, tant qu’il n’y a pas de problème de trains, comme ce fut malheureusement le cas pour moi. Heureusement, le monsieur de la gare a expliqué très clairement un chemin alternatif et j’ai pu arriver au musée assez tôt, d’autant plus que ce dimanche était le premier du mois, ce qui signifiait que l’entrée était gratuite :). Je m’étais préparée pour ne pas arriver trop tard et ainsi éviter la foule. Devant le musée… absolument personne, et à l’intérieur, je crois que nous n’étions que quatre visiteurs… On est bien loin de la foule du Louvre !! Mais mieux valait prendre ses précautions ! Surtout que le musée est très riche (en informations, en objets, en photos et en planches), et pourtant novice en Tintin, j’ai été très intéressée et y suis restée quasiment trois heures ! Ce musée vaut le coup d’oeil, si vous passez dans le coin !
Petit passage au Quick, puis retour à l’hôtel pour récupérer la valise. Direction le centre-ville pour du shopping chocolat et autres souvenirs. N’ayant pas trouvé totalement mon bonheur, je me suis ensuite dirigée vers la gare, et en attendant le train, ai trouvé de quoi dépenser tous mes deniers petits-cadeaux-de-voyage.
Retour en train, puis en RER, fin de sympathique voyage.

J’espère pouvoir y retourner prochainement et en profiter pour visiter beaucoup plus cette jolie ville (prévoir toutefois de bonnes chaussures, les pavés font mal aux pieds !!) ! J’ai kiffé la gentillesse des belges lors de ma formation (j’étais la seule française), leur accent adorable et leurs mots rigolos.

Allez, à tantôt ;) !

One thought on “Au pays de Tintin

  1. C.

    Ce fût frugal. ;-)

    Je suis daccord. Les bruxellois sont gentils. Et le Zinneke une tuerie. Le choix des sauces. ^^

    Et pour Tintin, chouette aussi mais no pictures.lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>