Démarrage 2016 en force

Déjà de retour, et oui, vous me manquiez déjà !

Ca y est, à peine une semaine, 2016 a déjà démarré fort.

J’ai toujours mal à l’épaule (on s’en fiche un peu, mais j’aime me plaindre, vous le savez !).

Premier projet pro 2016 lancé, verdict fin janvier…

SCOOP tout frais, je vais partir en VACANCES !!!!!!!! De. vraies. VACANCES !!!!!!!!!!!!!!!!!! J’ai trop hââââââte !!!!! ^______________^

Et sinon aujourd’hui, j’ai dû déposer ma voiture au garage pour une campagne de rappel… Déjà, nulle comme je suis en orientation (et mon foutu GPS, nul comme il est, il allait pas m’aider…), j’ai tourné 10 minutes à côté du garage sans trouver comment accéder à son parking. A un moment, j’étais même désespérée parce que je m’en éloignais… Mais j’ai réussi, pfiouf.
Ils m’ont prêté une petite voiture, c’était parfait… Sauf que c’est une essence, premier problème. J’ai fait rugir la voiture sur place pendant 5 minutes avant de comprendre comment la faire foutrement avancer, cette bagnole (« Il faut débrayer à fond ! » Oui, ok, je le fais toujours, mais en l’occurence, ça m’a pas du tout aidée !!! « Il faut débrayer à fond ». Ca fait très phrase magique, ça, non? Genre phrase mystérieuse qui répond à ta question. « Il faut débrayer à fond », avec un air sûr de soi. Dit comme ça, on ne peut que le croire, hein !). Donc je vous dis pas le FLIPPE quand il fallait que je relance la voiture après CHAQUE arrêt !!! C’était HYPER dur, moi qui n’ai conduit QUE des DIESELS !!!!!!!!!!!!!!!! Feu rouge, merde, faut que je m’arrête, merde, merde, merde, comment je repars. Rond-point, merde, faut que je m’arrête aussi, merde, merde, merde, merde, merde. Ouuuuf, cette fois, personne, je continue !!
Déjà, ça, c’était un sacré stress, vous me l’accorderez.

Mais EVIDEMMENT, on n’a JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS, trop de stress !!!!!

Il fallait aussi que je roule sur la réserve, dont le voyant s’est allumé sur l’autoroute !!! Pas le temps de remplir un peu à l’aller (parce qu’évidemment, personne met de l’essence…), je n’avais pas d’autre choix que de le faire au retour. Déjà, le défi de merde que j’avais pas envie de relever, mais EN PLUS, le challenge de CHERCHER comment ouvrir la trappe pour l’essence !! J’essaie sous le siège, je me dis que peut-être, y’a rien besoin d’actionner comme ça peut arriver, je sors de la voiture, j’essaie comme une conne de l’ouvrir, marche pas, bon, il est où cette p*tain de commande ? Alors je veux bien être nulle, mais je sais où la réponse se trouve. Boîte à gants, voyons le livret. AH BAH TIENS, PAS DE LIVRET, GENIAL !!! Craignos, oui -_-… (j’ai fini par trouver après quelques longues minutes sur le parking du boulot : devant, sur la gauche, oui, mais c’est jamais sorcier quand on sait).
Donc, toute la journée à psychoter sur 1) est-ce que j’allais réussir à CONDUIRE jusqu’à une station service ? 2) est-ce que j’allais avoir assez d’essence pour y arriver !! La réponse pour ces deux questions fut « oui », messieurs dames, mais vous me connaissez, trop bonne, trop conne, j’ai mis bien trop d’essence… Je me dis qu’au moins, ça m’a rassurée de savoir que j’allais pouvoir revenir au garage…
Puis le gros flip de savoir si j’arriverai à bon port sans trop d’encombres. La réponse fut, à nouveau, « oui ! », messeiurs dames, des applaudissements s’il vous plait !!! J’étais soulagée de retrouver ma petite voiture (mais du coup, après une journée, j’ai eu du mal à me refaire à l’embrayage…), sauf que j’ai vite déchanté parce que 1) mon tableau de bord a une belle brisure dont ils s’étaient bien garder de me parler 2) et puis, j’avais tout, sauf envie qu’ils me reproposent de venir pour le réparer (et abîmer quoi d’autre encore??) et de devoir me taper une nouvelle fois une voiture qui me met dans tous mes états et qu’en plus, l’intervention étant gratuite, je perds de l’argent pour l’essence, puisque j’en ai trop mis et que je reperde de l’essence parce que 3) j’ai été prise dans les foutus bouchons que je voulais éviter (une barre d’essence en moins ce soir) et qu’EN PLUS, mais je ne m’en veux pas vraiment, car je sais que je suis vraiment nulle pour ça, j’avais mémorisé EXPRES un chemin pour ne PAS les avoir !!!!! Alors y’a un souci parce que google maps a dû OUBLIER un rond-point ou quoi, parce que j’avais commencé tout bien comme il fallait, mais toujours est-il que finalement, j’ai plongé là où je ne voulais SURTOUT pas atterrir (40 minutes pour le trajet que j’ai fait ce matin en 10 minutes. Normal, quoi).

Mais le plus important est que j’ai survécu à tout ça et je me remets doucement de mes émotions.

Et parce que je ne l’avais pas mis sur le post d’avant, un de mes beaux cadeaux de Noël :



Et mon autre chanson préférée (et plus connue), dont les premières notes me font toujours frissonner (et encore plus en acoustique) :

Je vais le kiffer, ce concert *_*

4 thoughts on “Démarrage 2016 en force

  1. Les joies de l’automobile ^^ Note à moi même, évitez l’essence et prendre du diesel :P Bisous

    • Necro

      lol
      le monsieur du garage m’a dit que l’essence était l’avenir, au moins tu t’y ferais tout de suite héhé
      Bisous !!

  2. PtiteRose

    Omg
    On sent trop le stress que t’as eu pour la voiture.
    Pauvre toi et bon courage pour la suite de la voiture (parce qu’a priori, c’est pas encore fini ?)
    … Shut up and Dance with me >)

    • Necro

      mais si, roz, je veux pas y retourner donc je dis que c’est fini!! ^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>