Julie & Julia

(ça me perturbe, Amy Adams ressemble à Rachel McAdams sur l’affiche, je trouve)

J’ai vu ce film très récemment. Je n’étais pas allée le voir au cinéma, je crois qu’il ne me tentait pas plus que ça à l’époque, je n’avais pas trop creusé la question, je savais juste que ça parlait de la vie de deux femmes en parallèle avec un lien qui les unissait toutefois.

Le temps faisant, j’ai oublié ce film.

Je ne connaissais absolument pas Julia Child puis j’ai recroisé sa route entre temps. L’année dernière, je me suis fait plaisir car je me suis acheté quelques gros pavés de livres de cuisine. Ce sont des livres assez originaux, j’ai découvert ce style de livre par hasard, sur un blog de photographie culinaire où son auteure a parlé d’un livre qui liste les associations entre ingrédients et, parmi lesquelles, des associations surprenantes. Je m’étais posée la question en regardant Top Chef, quand j’ai notamment vu un candidat associer le chou-fleur et le chocolat, lui assurant à la caméra que ce mélange marchait très bien. Et je me suis posée la question : « Comment on en vient à essayer ces combinaisons ?!? ». La réponse se trouvait peut-être dans ces livres. Je n’ai pas acheté celui qu’elle conseillait (mon côté obsessionnel me fait lire tous les commentaires sur Amazon plusieurs fois et dénicher s’il y a mieux) mais un du même style. J’en ai un pour les aliments végétariens et un pour les épices (pour l’instant, je ne sais pas encore si mon achat est rentabilisé, en tout cas je n’ai pas trouvé chou-fleur+chocolat dedans !). J’ai acheté un autre livre aussi à cette même période qui est censé révolutionner ce que je cuisine, j’en parlerai peut-être une autre fois ^^. En tout cas, en lisant les commentaires et ces livres, certains noms de chefs célèbres revenaient très souvent et notamment celui de Julia Child, renommée pour avoir importé la cuisine française aux Etats-Unis, je l’avais donc appris.

Puis, j’ai vu qu’il était dispo sur Netflix, alors il a été sur ma liste et pendant les vacances, j’ai eu le temps de le visionner. Je n’avais déjà pas vu la bande-annonce à l’époque alors j’y allais vraiment sans a priori.

Dès le début, ça a été un peu difficile pour moi d’entendre l’américaine massacrer les mots français et ça dure bien quelques minutes. Et, dans l’autre sens, d’entendre des accents français lorsque les dialogues étaient en anglais. J’avoue que je m’en fous un peu du côté réaliste et que je préfère que mes oreilles soient en paix.

J’ai eu du mal avec Meryl Streep que je ne connais pas dans ses films (je pense que c’est le premier d’elle que je vois) même si je pense que le côté un peu lourdingue de son rôle collait (j’imagine) au plus près au personnage réel. Je sais que certains vont criser en me lisant (les quelques commentaires que j’ai lu sur imdb ne faisaient que louer sa performance) mais désolée, j’ai préféré le jeu et le rôle d’Amy Adams (contrairement aux critiques sur imdb #pasd’accordjusqu’aubout), plus actuel et moins surjoué. Finalement, j’ai beaucoup plus aimé les moments de la vie de Julie Powell que de Julia Child. Je trouve ça très chouette que Julia ait été une des premières femmes cheffe (et la seule lors de ses cours pour professionnels) mais ça redevient très vite banal, pour moi, avec une longueur lorsqu’elle rencontre des difficultés pour éditer de son ouvrage.

Le côté innovant du blog que tient Julie Powell, qui plus est, un blog culinaire, a vraiment tout pour me plaire. J’aime l’idée du défi qu’elle se lance (même s’il est UN PEU trop fou en termes de timing pour moi), je comprends et vis le côté stimulant qu’elle y trouve (moins par contre pour trouver un intérêt à sa vie). J’ai été agréablement surprise par les nombreuses touches d’humour (le « soutien » de sa mère) et j’ai aimé l’enthousiasme joué par Amy Adams. Ce que je n’ai pas trouvé réaliste, par contre, c’est qu’elle réussit toutes les recettes, la plupart du premier coup, pour moi qui rate SOUVENT les recettes la première fois et MÊME APRES les avoir réussies tellement de fois que j’ai arrêté de compter #remembergateauauyaourt… Pour ça, mon côté cuisinière pas douée (#mangetonpainenbrique #mangetonpainplatcommeunegalette) ne pouvait pas laisser ça passer !

Tant Julie que Julia ont eu la chance de pouvoir compter sur des maris très soutenants et j’avoue que j’ai cette chance aussi avec le blond vénitien (j’avoue que c’est pas le blog qui est prenant, vu le maigre nombre d’articles, hahaha ! Mais lesson learned !! è_é).

Bon, sinon les persos secondaires sont pas des plus mémorables, c’est juste un petit film sympathique à regarder et qui a touché la blogueuse et la cuisinière en moi et ça valait le coup d’en parler ! J’ai bien aimé les petits détails qui évoquaient la photographie culinaire aussi (on la devine seulement, on ne voit pas grand chose à ce sujet). En somme, je n’en attendais rien, donc ça a été !

J’ai voulu jeter un oeil au blog de Julie Powell (qui a une plume assez vulgaire effectivement, elle a le juron facile mais ce n’est pas quelque chose qui m’importe beaucoup ^^) mais elle a tout effacé de cette époque. Un livre est sorti (reprenant sans doute ses billets) que je lirai à l’occasion (on va tabler au plus tôt sur 2020, lol, je vais être réaliste XD).

Sinon, j’ai vraiment flashé sur le mortier ENOOORME de Julia Child *_* (ou de celui de son prof). 2019 sera l’année où j’aurai mon mortier #pestopestopesto.

Et vous, vous avez vu le film ? Vous en avez pensé quoi ? Vous avez un mortier ? :D

One thought on “Julie & Julia

  1. C.

    Bien aimé le film. Sauf l’accent de Meryl Streep. Après elle peut en faire des caisses comme dans Mamma Mia. J’ai apprécié aussi que les maris soient soutenants. Tu as raison sur le fait que le personnage de Julie réussisse les recettes n’est pas très réaliste, sauf quand elle s’endort. Je serais curieux de lire le livre de Julie Powell pour voir si elle parle de ses essais. Je trouve aussi que tu ressembles à ce personnage dans son côté passioné et qui y va à fond. :-)

    2019, l’année du mortier. Désolé, je n’en ai pas. ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>