Votre moment tricot et crochet

Ecrivez à propos du moment typique lors duquel vous exercez votre art. A quel moment est-il le plus probable que vous soyez en train d’exercer votre art – seule ou dans des environnement plus sociaux, quand vous regardez la télévision ou pendant vos trajets en bus. De quels objets aimez-vous vous entourer pendant que vous faîtes tourner votre crochet comme un baton de majorette ou que vous jouez avec vos aiguilles comme avec des épées de samouraï. Avez-vous toujours de quoi grignoter à portée de main ou êtes-vous plutôt du genre « pas de miettes près de mes fils » ?






Je ne tricote pas souvent (d’où ma progression quasi-nulle dans mes projets, en plus de ma lenteur inhérente et naturelle — à ce propos, ça me désespère complètement de lire des filles qui finissent les mitaines/boléros/cols en quelques jours alors que plusieurs semaines me sont nécessaires *sigh*).

Je disais donc : mes moments tricot sont rares. Il faut que j’aie le temps, ce qui n’arrive pas souvent, et il ne faut pas non plus que j’aie mal au doigt (d’où ma pause forcée dans mon projet en cours, snif). D’ailleurs, si quelqu’un sait comment ne pas écorcher son index, je suis preneuse de tout conseil !

Quand ces conditions sont réunies (alleluia !), je tricote assise devant l’ordi, en écoutant ma crappy musique commerciale ou en regardant la téloche.

En revanche, comme ma capacité de concentration diminue parce qu’elle est ce qu’elle est (= pas terrible), je note souvent à quel rang je suis… Donc papier-crayon (ou sur l’ordi), ma chaise, mon matériel laine-aiguilles, un verre d’eau (je mange rarement en tricotant. Pas assez de mains, puis après faut lever ses fesses pour aller se laver les mains… Flemmasse, vous avez dit ?) et un fond sonore (et parfois visuel) and i’m ready to go :) !

Et quand j’ai la chance d’avoir ma petite Nounette à mes côtés, c’est le top du top >) : je lui refile la pelote et elle se charge de distribuer la laine à mesure que je la tricote. Et dans ces cas là, ça se passe souvent devant un épisode de série qu’on regarde toutes les deux (GLEE POWER, MWHAHAHA !).

J’ai déjà tricoté dans un lieu public (le train), parce que le voyage était long et qu’il fallait absolument que je termine mon fichu boléro que je devais porter au mariage de ma cousine une semaine après (urgence maximale, je l’ai fini tout juste à temps !! Et raccourci de quelques bons cm aussi…. Hum !!!) et rien à signaler, j’ai pu le faire tranquillou. J’avoue que j’avancerai plus vite si je tricotais dans les transports en commun (bien que je ne les prenne plus des masses maintenant) mais les conditions sanitaires y étant plus que médiocres, je m’abstiens donc de le faire (et aussi parce que je crains pour la survie de mes aiguilles si fragiles ! A voir pour le crochet…!) !

Pour résumer : moments tricot rares, mais savourés et cozy ;) !

*******

Cet article signe déjà (!) la fin de la 2ème édition de la Knitting and Crochet Blog Week ! J’espère que ça vous aura autant plu qu’à moi et que vous n’avez pas fait d’overdose de tricot…

Les sujets que j’ai préférés sont Compétences + 1 niveau et Quelque chose à quoi vous aspirez et celui qui m’a donné le plus de fil à retordre était Et maintenant, quelque chose de complètement différent. J’espère d’ailleurs avoir réussi la tâche imposée, le plus dur pour moi était de trouver l’idée et de ne devoir/pouvoir rien écrire !!! J’ai bien aimé le Day 5 de Stacey Trock hihi ! Click-click si tu veux le voir !

Merci à Eskimimi pour cette initiative et à KnitSpirit pour avoir relayé l’info et traduit les sujets en français !

En attendant de voir ce que nous réservera la prochaine édition :)…

See ya !

N.B. : pour voir les articles des autres blogs, il vous suffit de taper le tag du jour qui vous intéresse sur Google (mais il y a peut-être une liste recensant les blogs participants !).

Quelque chose à quoi vous aspirez

Y a-t-il un patron ou une compétence pour lequel/laquelle vous ne vous sentez pas encore prêt mais que vous espérez attaquer à l’avenir (ou dont vous rêvez seulement) ? Y a-t-il une compétence ou un projet qui vous renverse purement et simplement ? Peut-être cette compétence ou ce patron est de ces choses que vous ne voulez pas faire personnellement mais que vous admirez chez les autres.






Comme je le disais mercredi, les pelotes bleue marine et grises achetées en un mini-stock devraient être utilisées dans un futur très lointain pour réaliser un pull de tûte beuté.
Admirez un peu…


(click click sur l’image pour voir d’où ça vient et tu peux aussi le voir ici (faut descendre à O w l s, 1er quart de la page environ) en violet (attention, y’a beaucoup à charger sur la page))

C’est-i pas magnifique?? Malheureusement, je me sens pas encore capable de faire ce bijou (à l’heure où mes mitaines présentent encore des défauts) et je ne voudrais pas rater ce pull… En bref, un patron way out of my leagues pour le moment.
Un jour, peut-être (je l’espère très fort en tout cas) !

Autre sujet de rêverie, feutrer la laine. Pour pouvoir faire un jour ça :


(click click pour en voir de toutes les couleurs…)

De magnifiques chaussons-ballerines !
Hélas, ça sera pas de demain la veille que je me mettrai au feutrage… L’aspect aléatoire dépendant de la machine à laver et de la laine à utiliser me décourage carrément. But oh, well, on peut toujours rêver, n’est-ce pas ? ;)

Et dernière aspiration, j’aimerais me mettre au crochet !!! Des trois ambitions citées, celle-ci est probablement celle que j’accomplirai en premier :) ! Les crochets ont déjà été commandés et m’attendent bien sagement en Allemagne et j’ai une amie qui sait en faire et qui m’a un peu montré les bases il y a 2 semanes, donc y’a presque-plus qu’à !

Et maintenant, quelque chose de complètement différent

C’est un jour d’écriture expérimentale pour essayer et pousser votre créativité littéraire au niveau auquel, peut-être, vous poussez votre créativité dans les objets que vous créez.
Il n’y a aucune règle pour ce sujet (il y a quand même quelques suggestions plus bas) mais cet article doit être différent par rapport à ce que votre blog contient jusqu’à présent. Cela peut prendre plusieurs formes, voici quelques suggestions :
– pas un mot, juste un article en image
– une vidéo
– un podcast
– un dessin / une BD d’une idée
– écrire sur un sujet avec un angle différent (par exemple, vous pouvez écrire sur la journée dans la vie d’une chaussette tricotée main, du point de vue de la chaussette)
– danse moderne (pourquoi y a-t-il toujours quelqu’un pour suggérer ça ?)
– un poème ou une pièce en vers
– animation en stop motion

[spoiler show= »And now for something completely different » hide= »Réduire »][/spoiler]

Où sont-ils maintenant ?

Qu’est-il arrivé à votre __________ ?
Ecrivez au sujet de la destinée de votre dernier projet de tricot. Que ce soit quelque chose que vous ayez crocheté ou tricoté pour vous même ou donné à une autre personne. Un objet qui vit avec vous ou quelque chose que vous avez envoyé à une association.
Il y a différents aspects à observer en repensant à votre projet tricoté et qui fait un sujet intéressant de blog, tout comme le temps que l’on passe à blogger sur les objets récemment terminés, nouveau et fraichement terminés. Ce n’est pas si souvent qu’on repense à ce qu’il est advenu de ces objets après quelques temps.
Comment un de vos derniers tricots était fait pour être porté. Peut-être qu’un objet a été perdu. Peut-être avez-vous passé des semaines à tricoter une paire de chaussettes pour les immenses pieds de votre père en rose flashy avec des rayures vertes qui ont ensuite été « perdues ». Si vous avez tricoté des objets que vous avez donnés pour une bonne cause, vous pouvez réfléchir au fait que vous espérez que ces objets conviennent toujours à leur propriétaire ou à la cause à laquelle ils étaient destinés.

C’est très simple, mon dernier projet de tricot fini était cette paire interminable de mitaines en Pilou. Malheureusement, elles n’ont pas été aussi mignonnes que je l’espérais : l’une est fine et l’autre est obèse. Ce qui fait que j’appelle cette paire « la mitaine et la guêtre ».

Nounette, la propriétaire, ne les a jamais portées, parce que 1. il refait chaud et 2. elle a vu la paire que je suis en train de tricoter et qui n’est pour le moment, pas trop ratée (bien que trop longue à mon goût, ce qui fait qu’elle sera pour elle quand je l’aurais finie et que démerdassek moi-même pour me prendre de nouvelles pelotes et la recommencer pour MOI) et elle l’a surkiffay !!!

Une petite photo pour voir la bête :

(Merci à Nounette pour la photo ♥)

Donc pour ne pas que cette petite paire mitaine-guêtre reste dans son coin, à prendre la poussière (sauf quand on lui demande d’être prise en photo comme ce fut le cas pour cet article), je vais la recycler en sorte de chauffe-jambes (ça a un vrai nom?), genre à mettre sous le pantalon en hiver pour rajouter une couche et avoir moins froid.

Par contre, vais pas faire ça de suite lol… !!!

Esprit ordonné, mailles ordonnées

(J’adore le titre des sujets de la semaine, je trouve celui-là classe (en anglais, encore plus ! Tidy mind, tidy stitches siouplait), et en plus, j’ai plus à me démener pour trouver quelque chose de pas trop nul)

Comment gardez-vous vos fils organisés ? Cela semble, au premier abord, une question à laquelle il est facile de répondre, mais en fait l’organisation existe à plusieurs niveaux. Peut-être n’êtes-vous absolument pas organisée, dans ce cas, je vous défie personnellement d’essayer et de photographier votre stock dans tous les endroits où vous pouvez trouver des pelotes égarées. Sinon, si vous êtes organisée, écrivez sur cet aspect de votre processus d’organisation, que ce soit dans un sac à tricot particulier bien soigné et ordonné, un étalage décoratif de vos crochets, votre stock organisé ou vos projets et stocks sur Ravelry.


Dans le tricot, comme dans la vraie vie, j’ai ce que j’appelle un désordre organisé (mais considéré à tort comme un fouillis sans nom pour un oeil extérieur).

Si vous êtes prêts pour la visite guidée…

(Je n’abrite pas le soleil dans ma chambre, je faisais joujou avec les réglages de l’apn)

Tout est donc bien entassé rangé dans ce sac géant.

Si on jette un coup d’oeil, ça fait un peu peur. Des pelotes de partout, au secours, bientôt l’invasion…

Y’a rien dans la boite cylindrique à part un noeud en velours et des sequins, mais je la garde parce que je l’aime bien !!

Un coup d’oeil dans le sac phildar à gauche…

Les deux pelotes Pilou qui attendent de devenir des mitaines pour PtiteRoz, et une pelote Partner 6 (je voulais en faire des mitaines aussi, mais j’ai un petit doute, je crains que cette pelote seule ne suffise pas, ouin !!)

Ensuite, les pelotes bleues foncées, à côté de la boîte Knit It (hihi pour la boîte de céréales)…

Ces dernières ont été achetées avec ces grises, lors d’un déstockage dont Célinette avait parlé sur son blog (♥) :

Elles serviront pour un patron dont je parlerai plus tard dans la semaine (mwhaha… Matez un peu le teaser…!).

Et enfin, les dernières pelotes de mon stock (celles qu’on voit sous la boîte) :

Celles-ci sont destinées à un projet pour mon meilleur ami (col + mitaines).

C’est pas encore terminé, mais presque…! Partez pas encooooore !
Il reste les aiguilles ! (en haut à gauche sur la 2ème photo ! Qui les avait remarquées?? Héhé)
Tadaaaa…

Mais je les utilise très rarement. En fait, plus du tout depuis que j’ai les aiguilles circulaire Knit Pro que j’aime d’amûr (♥). En revanche, elles, vivent leur vie dans leur pochette à l’air libre, et pas enfermées dans le placard dans lequel est rangé le sac géant (des privilégiées, quoi !).

Il reste la trousse dans laquelle se trouvent les anneaux-marqueurs, l’aiguille à laine, un mètre, des restes de fils et quelques accessoires du knit pro (deux clés pour resserrer l’aiguille au câble et 4 boutons, rangés dans deux petits sachets (ceux du kit)).

Tout ça pour dire, que je suis organisée. Mais si. MAIS SI ! Bon, un peu quoi T_T.

Et c’est pareil pour la liste de mes projets sur Ravelry (mine d’or pour les tricotteurs et crochetteurs où on peut trouver tout plein de patrons (gratuit ou payant, vêtement ou accessoire, facile ou difficile…) et où l’on peut, entre autres, se faire une liste de toutes les choses qu’on a envie d’entreprendre à notre tour). Les projets qui nous plaisent sont classés par ordre de préférence mais… en vérité, je ne suis même pas l’ordre que j’ai établi !! lol…

Donc pour résumer cet article simplement et en quatre mots seulement (comment ça, c’était bien la peine??) :


Organisée.

Mais pas trop.


:D

Compétences + 1 niveau

Souvenez-vous des projets de l’année qui vient de s’écouler et comparez votre niveau en terme de compétences et de connaissances de votre art par rapport à la même époque l’année dernière. Avez-vous appris de nouvelles techniques de tricot / crochet (pouvez-vous crocheter des « cables stitches » maintenant alors que vous ne saviez même pas que ça existait l’année dernière ? Avez-vous récemment mis les pieds dans le carrelé des entrelacs ? Aviez-vous même déjà utilisé une paire d’aiguilles ou un crochet à cette époque l’année dernière ?

*Bruit de la machine à voyager dans le temps*

Il y a un an, donc en mars 2010, j’avais déjà fait un bonnet et une paire de mitaines (impossibles à dater, probablement de 2009…) et je finissais tout juste une deuxième paire de mitaines, faite avec une pelote qui trainait dans un sac avec une paire d’aiguilles (et une aiguille à laine), témoin de la période tricot de PtiteRoz, hihi.
Donc mes connaissances se résumaient fièrement au montage des mailles, la maille endroit et la maille envers, les diminutions, comment changer de pelote (ça parait bête… « J’ai pu de fil, comment ze fais pour utiliser la 2ème peloooote ;_; ? ») et le rabattage de mailles = la base de la base (de la base de la base de la base de la b-aïe !…) !

Et depuis ? Depuis, j’ai appris à tricoter en rond, le montage des mailles à l’anglaise (vu ici), la technique du joint russe (le nom est trippant, c’est le cas de le dire), les augmentations intercalaires et relever les mailles (mon dernier projet de mitaines a un POUCE !!! C’est l’Evolution, moi j’vous l’dis ! Et avec un grand E, ouais !), rajouter des mailles avec la Backwards Loop Method (vive Internet !), faire des jetés et j’ai réussi à rattraper une maille avec succès (toujours pour les dernières mitaines… Ce projet me fait progresser, c’est super bien) !
Ce ne sont pas des techniques de oufs, loin de là, mais petit à petit, l’oiseau fait son nid… :)

Le sujet d’aujourd’hui m’a tout particulièrement plu, parce que j’avais préparé un article sur ce thème il y a quelques mois, que je n’ai jamais trouvé assez bien, complet et organisé pour le publier et grâce à la KCBW II, c’est fait !

L’histoire de deux fils à tricoter

L’appréciation du fil à tricoter est une partie de tout hobby lié aux fibres. Choisissez 2 fils à tricoter que vous avez utilisé, que vous avez dans votre stock ou que vous désirez vraiment et explicitez ce que vous aimez ou détestez dans ce fil. Vous avez deux heures.

Ouh, 1er article de la Knitting and Crochet Blog Week, 2ème édition, pressionnnn !!!! :p

Après un premier projet mené à bien et deux autres projets menés à moyennement bien, PtiteRoz, Nounette et moi sommes allés chez Phildar pour regarder un petit peu les laines. Je pensais leur tricoter des mitaines à chacune et vu que je ne savais pas sur quel critère prendre les pelotes, je leur ai laissé le choix. Elles se sont toutes deux arrêtées sur le fil Pilou.


Comment ne pas aimer ? On dirait de la barbe à papa lol !

Donc, j’avais prévu d’en faire des mitaines et je commence par celles de Nounette.
C’est bizarre ce fil, il est un peu élastique, et vraiment super fin. Ca monte leeeentement… J’essaie de ruser en prenant de plus grosses aiguilles, mais ça avance toujours pas assez vite à mon goût.
Puis des mois plus tard un jour, récemment (hum), j’ai enfin fini la paire promise.
Sachant qu’il me reste encore celles à faire pour PtiteRoz, donc j’en n’ai pas encore tout à fait fini avec ce fil, moi (Note pour soi-même, ne plus choisir des fils élastiques qui se tricotent au 2.5 quand il faudrait une laine se tricotant avec des aiguilles 4 ou 5 pour le projet visé) !

Sinon, il y a eu une laine que j’avais très envie de tester et que j’ai achetée le mois dernier : la laine de chameau (Bohême de Bouton d’Or).


(photo rajoutée à la demande de Nounette)

Il parait que ça tient bien chaud et c’est très original comme laine, je trouve ! Je ne l’ai pas encore tricotée, mais elle me parait douce et bien indiquée pour faire un 3ème (un 4ème… un 5ème… et un 6ème?) col (♥), vu que le fil que j’ai utilisé pour les deux premiers ne se vend plus (soyez maudits, Phildar !). Pour le moment, je suis sur d’autres projets, mais j’ai hâte de travailler avec ce fil !

Pollen et tricot

C’est quoi le rapport? Y’en a pas (faut pas chercher) !

Ifébo, ifébo, c’est trop agréable ! (même s’il fait encore un peu frisquet)
Malheureusement, ceux qui en souffrent le savent… soleil (presque) printanier = pollen = atchoums à tout va, yeux qui pleurent et nez qui coule (snif)
D’ailleurs en rédigeant l’article, je sens que mes yeux sont plus secs (comment ça, c’est psychologique + parce que je dors pas assez + parce que je suis toujours déshydratée? Ok, mais PAS QUE !!!)
Prions donc ensemble pour que le pollen soit clément avec nous cette année ;_; *pleine d’espoir*

Sans transition, on va parler d’un de mes hobbys : le tricot.
C’est pour moi l’occasion d’inaugurer la catégorie Homemade, qui attendait sagement son intronisation dans le royaume Bakaland.
J’ai lu aujourd’hui l’article de Knit Spirit sur la knitting and crochet blog week, 2nde édition. Il s’agit, une semaine durant, de rédiger un article sur un thème imposé concernant bien sûr le tricot et/ou le crochet.


Lors de la première édition, j’avais lu quelques blogs qui y participaient et j’ai trouvé ça plutôt sympa.
Cette année, j’aimerais bien essayer de relever le défi en y participant aussi ! Pour en savoir plus, click-clickez sur les images trop mignonnes.

Donc ça commence le 28 mars et ça se finira le 3 avril (oui, vous savez lire, je sais).
En attendant, je vous montrerai prochainement un peu ce que j’ai pu faire avec mes ptites mains !